Nouveauté 2015 sur Economiqs !

Découvrez les premières sorties de la nouvelle série de documents pédagogiques proposés par Economiqs : des ebooks conçus pour réussir aisément à vos examens d'économie. Ils sont accessibles à tous les étudiants, à ceux qui sont en écoles de commerce ou en instituts d'études politiques, et aux personnes qui préparent des concours.

Ils aideront également tout public à acquérir et développer, sans effort, des connaissances essentielles en économie.

Ces ebooks pourront vous accompagner partout sur vos appareils mobiles.

Imprimer

Le Fonds Monétaire International (FMI)

Couverture du ebook Le FMI

Le fonds monétaire international (FMI) a été créé lors des accords de Bretton Woods en 1944. Son rôle a été de veiller à la stabilité des taux de change ainsi qu'à l'équilibre des balances de paiements des différents pays. Après l'effrondrement du système de Bretton Woods en 1971, son rôle a évolué. Ses missions ont été de prêter de l'argent aux pays les plus pauvres, de gérer les crises financières, tout en veillant à l'équilibre des balances de paiements. Pour cela, les crédits du FMI se sont diversifiés, chacun répondant à un type de situation bien précis. Ce livre retrace l'ensemble des actions du FMI de 1944 à nos jours.

Au prix de 2,99 €

Ce précieux document pourra vos accompagner partout via vos appareils mobiles. Grâce à lui, maitrisez, en toute simplicité, les questions, débats, articles de presse ou de magazines sur le thème du FMI (Fonds Monétaire International). Recevez, dès maintenant, votre exemplaire du e-book "Le FMI" :

Acheter le livre numérique, Les crises bancaires

Extrait du E-book

© 2015, Philippe Narassiguin

1. LES OBJECTIFS DU FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL (FMI)

Le Fonds Monétaire International (FMI) a été mis en place en décembre 1945, lors de la ratification de ses statuts par 29 États membres. C'est l'article 1er des statuts du FMI qui définit les objectifs de cette organisation. Il s'agit pour le FMI de : 1/ "Promouvoir la coopération monétaire internationale" ; 2/ "Faciliter l'expansion et l'accroissement harmonieux du commerce international" ; 3/ "Promouvoir la stabilité des changes, maintenir entre les États membres des régimes de change ordonnés et éviter les dépréciations concurrentielles des changes" ; 4/ "Aider à établir un système multilatéral de règlement des transactions courantes entre les États membres et à éliminer les restrictions de change qui entravent le développement du commerce mondial" ; 5/ Fournir aux États membres, "la possibilité de corriger les déséquilibres de leurs balances des paiements sans recourir à des mesures préjudiciables à la prospérité nationale" ; 6/ "Abréger la durée et l'ampleur des déséquilibres des balances de paiements".

Imprimer

Les crises bancaires

Couverture du ebook Les crises bancaires

Les crises bancaires existent depuis la création des banques et elles sont récurrentes. Les causes en sont connues et sont toujours les mêmes. En effet, lorsque les ménages et les entreprises ne sont plus en mesure de rembourser leurs crédits sur une grande échelle, les banques connaissent alors de graves crises de liquidité. Cela engendre alors des faillites bancaires, si aucune mesure de sauvetage des établissements de crédits n'est prise. Il y a trois grandes causes qui provoquent ces crises. La première est l'effondrement des revenus des ménages (chômage de masse) consécutive à une chute anormale de l'activité des entreprises. La seconde relève de la responsabilité des banques elles-mêmes qui prêtent massivement à des secteurs qui se révèlent par la suite très fragiles. La troisième est celle des Banques centrales, qui ne jouent pas leur rôle d'encadrement et de sanctions vis-à-vis des banques commerciales. La crise la plus récente dite des "subprimes" a montré la multiplicité de ces aspects. Ce livre décortique les mécanismes des crises bancaires et à l'aide de tableaux et de graphiques permet au lecteur de s'approprier aisément un sujet toujours d'actualité.

Au prix de 2,99 €

Ce précieux document pourra vos accompagner partout via vos appareils mobiles. Grâce à lui, maitrisez, en toute simplicité, les questions, débats, articles de presse ou de magazines sur le thème des crises bancaires. Recevez, dès maintenant, votre exemplaire du e-book "Les crises bancaires" :

Acheter le livre numérique, Les crises bancaires

Extrait du E-book

© 2015, Philippe Narassiguin

1. LA CRISE BANCAIRE : UNE CRISE FINANCIÈRE

Le terme de crise financière très employé actuellement dans l'ensemble des médias recouvre en fait une réalité multiple. Il existe en effet cinq catégories de crises financières qui relèvent de problématiques très différentes : les crises bancaires, les crises de change, les crises boursières, les crises des dettes publiques et enfin les crises monétaires. Sur ces cinq types de crises, les quatre premiers sont liés à des marchés de capitaux bien spécifiques.

  • Les crises bancaires sont liées au marché du crédit bancaire.

  • Les crises de change sont reliées au marché des devises, que l'on appelle également le marché des changes.

  • Les crises boursières concernent le marché des capitaux, consacré au financement des entreprises.

  • Les crises des dettes publiques concernent le marché des obligations d'État (bons du Trésor).

Ces quatre types de crises ne sont généralement pas liés entre elles, même si parfois il existe des interconnexions et dans ce cas on parle de "crises jumelles". Si l'on retient l'exemple actuel, on a une crise bancaire qui a débuté en 2007, mais qui n'affecte pas les trois autres grands marchés de capitaux. Avant de faire l'analyse des crises financières, il faut en définir le type.

Imprimer

Le commerce mondial et les négociations internationales

Couverture du ebook Le commerce mondial et les négociations internationales

Le début des années 1950 marque une rupture dans l'économie mondiale. A partir de cette période, on enregistre une croissance exceptionnelle dans les pays européens, aux États-Unis et au Japon. A partir du milieu des années 1980, de nouveaux pays apparaissent dans le commerce mondial : l'Asie du Sud-Est d'abord, la Chine ensuite, les pays émergents et en développement dans la période actuelle. Le fait marquant est que cette croissance économique se nourrit, pour l'ensemble de ces pays, d'un développement sans précédent des échanges de marchandises et de services. A partir de 1955, se mettent en place les premières négociations commerciales internationales, au départ entre un nombre restreint de pays. Par la suite, elles engageront un nombre de plus en plus important d'États et plusieurs "Rounds" (négociations) seront organisés : le Kennedy round, le Nixon round, le Tokyo round, l'Uruguay round. Toutes ces négociations amèneront à une baisse considérable des tarifs douaniers et à une libéralisation de plus en plus forte du commerce international de marchandises, de services et des technologies de l'information. La création de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1995 marque un pas de plus vers une volonté d'arriver à des échanges mieux régulés. Ce livre présente un panorama de toutes ces étapes, avec des tableaux et des graphiques commentés.

Au prix de 2,99 €

Ce précieux document pourra vos accompagner partout via vos appareils mobiles. Grâce à lui, maitrisez, en toute simplicité, les questions, débats, articles de presse ou de magazines sur le thème du commerce mondial et des négociations internationales. Recevez, dès maintenant, votre exemplaire du e-book "Le commerce mondial et les négociations internationales" :

Acheter le livre numérique, Le commerce mondial et les négociations internationales

Extrait du E-book

© 2015, Philippe Narassiguin

1. LE COMMERCE INTERNATIONAL DE MARCHANDISES EN 2013 : LES EXPORTATIONS (milliards de dollars)

La physionomie du commerce international change en profondeur comme le montrent les statistiques de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Pour ce qui est du commerce de marchandises, les trois principaux exportateurs mondiaux sont la Chine (2209), les États-Unis (1580) et l'Allemagne (1453). Le Japon n'arrive plus qu'à la quatrième place (715), mais le plus frappant est que le cinquième exportateur mondial de marchandises est désormais la Hollande (672) devançant ainsi la France (580). La place de la Chine est spectaculaire, mais si l'on rapporte la valeur de ses exportations à une population estimée à 1,3 milliards d'habitants, elle reste un faible exportateur. Les chiffres de l'Allemagne et de la Hollande sont impressionnants tant en valeur absolue, que rapportés à la taille de leur population. Pour arriver à un tel niveau de performance, les industriels allemands et hollandais ont adapté leur outil de production à la demande mondiale tout en maîtrisant leurs coûts de production et notamment leurs salaires.

Imprimer

La Banque centrale européenne

Couverture du ebook La Banque centrale européenne

On parle beaucoup de la Banque centrale européenne (BCE), mais on la connaît mal. La BCE est d'abord une organisation, qui, avec les Banques centrales nationales (BCN), fait partie de l'Eurosystème. Elle est indépendante des pouvoirs publics et il est utile d'examiner le contenu de cette indépendance. Son capital social appartient aussi bien aux pays de la zone euro, qu'à ceux de l'Union Européenne. Son rôle a évolué depuis la crise bancaire de 2007, et elle est désormais responsable depuis 2014, de la supervision bancaire, avec la mise en place du mécanisme de surveillance unique (MSU). Il est intéressant de comprendre le rôle du MSU et de présenter ses missions auprès du système bancaire des pays de la zone euro. Du point de vue économique, la BCE établit la politique monétaire pour les pays membres de la zone euro. Elle refinance le système bancaire à travers les opérations d'open market et détermine le niveau de ses taux d'intérêt directeurs. Elle peut mener une politique de change, mais se pose pour elle la question des moyens. Ce document pédagogique présente les différents aspects de la BCE et l'insertion de plusieurs tableaux statistiques en favorisent une lecture aisée. Ce document s'adresse à tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture économique, et permet à tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir un support pédagogique extrêmement utile.

Au prix de 2,99 €

Ce précieux document pourra vos accompagner partout via vos appareils mobiles. Grâce à lui, maitrisez, en toute simplicité, les questions, débats, articles de presse ou de magazines sur le thème de l'impôt. Recevez, dès maintenant, votre exemplaire du e-book "L'impôt" :

Acheter le livre numérique, La politique économique

Extrait du E-book

© 2015, Philippe Narassiguin

1. LE SYSTÈME EUROPÉEN DE BANQUES CENTRALES ET L'EUROSYSTÈME

Il est utile de définir les termes qui sont employés, lorsque l'on évoque la Banque centrale européenne (BCE).

Le premier terme est celui de "Système européen de banques centrales" (SEBC), qui comprend la BCE et les Banques centrales nationales (BCN) de l'ensemble des États membres de l'Union européenne, au nombre de 28 actuellement.

La seconde expression est l'Eurosystème, qui regroupe la BCE et les BCN des États membres ayant adopté l'euro, soit 18 pays.

A côté de ces deux expressions de base, il y a les organes de décision de la BCE.

  • Il y a tout d'abord le Conseil des Gouverneurs. Le Conseil des Gouverneurs joue un rôle stratégique, car il prend les décisions de politique monétaire, comme le niveau des taux d'intérêt directeurs.

  • Il y a ensuite le Directoire qui est chargé de la mise en oeuvre de ces décisions et de la gestion quotidienne de la BCE.

  • Enfin, le Conseil général se compose de l'ensemble des États membres de l'Union européenne. Il fait le lien entre les pays membres de la zone euro et les autres États.

Imprimer

La politique économique

Couverture du ebook La politique économique

La politique économique relève de la capacité de l'État, et des institutions qui lui associées, à influencer le cours de la vie économique et sociale. Tout d'abord, à travers la Banque centrale, la politique monétaire consiste à réguler le volume de crédits distribués aux entreprises et aux ménages. Deuxièmement, la politique budgétaire et fiscale détermine le niveau d'imposition des agents économiques et vise également à agir sur différents paramètres structurants : les équipements publics, la consommation des ménages, les investissements privés et le niveau de l'emploi. Troisièmement, la politique de change vise à influencer le cours de la monnaie nationale par rapport à certaines devises étrangères. Enfin, à travers la politique industrielle et de la concurrence, l'action de l'État consiste à rendre le territoire national attractif, à améliorer la compétitivité des entreprises domestiques et à protéger les intérêts des consommateurs. Ce e-book passe en revue les différentes politiques économiques menées par l'État et analyse leur impact. Ce document s'adresse à tous les lecteurs qui souhaitent enrichir leur culture économique, et permet à tous ceux qui passent un examen ou un concours d'avoir un support pédagogique extrêmement utile.

Au prix de 2,99 €

Ce précieux document pourra vos accompagner partout via vos appareils mobiles. Grâce à lui, maitrisez, en toute simplicité, les questions, débats, articles de presse ou de magazines sur le thème de l'impôt. Recevez, dès maintenant, votre exemplaire du e-book "L'impôt" :

Acheter le livre numérique, La politique économique

Extrait du E-book

© 2015, Philippe Narassiguin

1. DÉFINIR LA POLITIQUE ÉCONOMIQUE

La politique économique relève du domaine de l'action de l’État, en vue d'influencer l'activité économique. Elle revêt quatre aspects essentiels : la politique udgétaire, la politique monétaire, la politique de change, la politique industrielle et de la concurrence.

  • Le budget de l’État est en principe un moyen important pour accroître l'activité économique. L’État peut par exemple mener des politiques de relance à court terme visant à dynamiser la croissance, ou à moyen terme en favorisant les dépenses de recherche et de développement.

  • L'activation de la politique monétaire et de change se fait par la Banque centrale. La politique monétaire consiste à orienter les taux d'intérêt des banques commerciales. La politique de change vise à influencer le cours de change de la monnaie nationale par rapport à une ou plusieurs monnaies étrangères de référence.

  • Enfin, tous les États ont un rôle important dans la définition de la politique industrielle et de la concurrence qu'ils souhaitent mettre en oeuvre.

Imprimer

La balance des paiements

Couverture du ebook, La balance des paiements

Les expressions telles que la mondialisation, la globalisation financière, le libreéchange et le protectionnisme, nous sont désormais familières. Mais elles restent vagues.

La balance des paiements est un document essentiel qui évalue précisément les relations économiques et financières entre un pays et le reste du monde. Elles concernent le commerce international de marchandises, de services, les transactions portant sur les investissements entre les pays, les achats de titres (actions, obligations, etc.) sur les places financières. C'est en chiffrant toutes ces relations que l'on arrive à comprendre l'intensité des relations économiques, monétaires et financières, entre une nation et les autres pays.

La balance des paiements établit différents comptes (compte de transactions courantes, compte de capital, compte financier) permettant de calculer des soldes pour l'ensemble des transactions. Toutes ces mesures, sur les échanges de marchandises, de services et de capitaux, aident à mieux comprendre la situation d'un pays en termes de compétitivité dans divers domaines (industrie, services, nouvelles technologies, etc.) ou encore son degré d'attractivité pour les investisseurs étrangers.

Au prix de 2,99 €

Ce précieux document pourra vos accompagner partout via vos appareils mobiles. Grâce à lui, maitrisez, en toute simplicité, les questions, débats, articles de presse ou de magazines sur les thèmes de la balance des paiements et de mesures des échanges internationaux. Recevez, dès maintenant, votre exemplaire du e-book "La balance des paiements" :

Acheter le livre numérique, La balance des paiements

Extrait du E-book

© 2015, Philippe Narassiguin

1. LA STRUCTURE DE LA BALANCE DES PAIEMENTS

La balance des paiements est un document comptable qui retrace les relations commerciales financières et monétaires entre un pays et le reste du monde. Elle se compose de trois grands comptes : le compte de transactions courantes, le compte de capital et le compte financier. Chacun de ces grands comptes est subdivisé en plusieurs sous-comptes, ce qui permet de préciser la nature exacte des relations d'échanges. On comprend aisément, par exemple, qu'il n'est pas possible de classer les échanges de marchandises avec les mouvements de capitaux. La méthodologie de la balance des paiements est harmonisée au niveau international, et l'on peut ainsi établir des comparaisons entre les pays. Les échanges de biens, de services ou de capitaux, donnent lieu à des entrées et à des sorties d'argent pour chaque compte. Selon les cas, on parle de comptes excédentaires ou déficitaires, car le principe fondamental est d'établir des soldes, pour évaluer la situation économique du pays. Nous allons approfondir l'étude de ces comptes.

Imprimer

L'impôt

Couverture du ebook L'impôt

Ce document pédagogique examine les multiples facettes sur la thématique de l'impôt. On y trouve tout d'abord la justification économique de l'impôt, qui est de produire et d'allouer les biens publics, de corriger les inégalités et de permettre la mise en oeuvre d'une politique budgétaire et fiscale. Le second aspect concerne les éléments d'une bonne politique fiscale et englobe la question de la concurrence et des incitations fiscales ainsi que celle de la fiscalité optimale. La célèbre "courbe de Laffer" y est ainsi étudiée et commentée. Enfin, ce document fait le point sur des sujets tels que l'arbitrage entre l'emprunt et l'impôt, le coin fiscal, la politique fiscale en période de crise des dettes publiques. Des tableaux statistiques aident également le lecteur à mieux apprécier les questions économiques contemporaines liées à la problématique de l'impôt.

Au prix de 2,99 €

Ce précieux document pourra vos accompagner partout via vos appareils mobiles. Grâce à lui, maitrisez, en toute simplicité, les questions, débats, articles de presse ou de magazines sur le thème de l'impôt. Recevez, dès maintenant, votre exemplaire du e-book "L'impôt" :

Acheter le livre numérique, L'impôt

Extrait du E-book

© 2015, Philippe Narassiguin

1. LA JUSTIFICATION ÉCONOMIQUE DE L’IMPÔT

Si l'on prend l'époque contemporaine, c'est Richard Musgrave (1959) qui définit le rôle économique de l'impôt et de la politique fiscale menée par l’État. La collecte des impôts permet à l’État d'assumer une triple fonction.

  • La première est la production et l'allocation de biens publics, que le marché ne peut produire, car non rentable pour le secteur privé. Par ailleurs, l’État doit assumer plusieurs fonctions régaliennes : la justice, la sécurité des citoyens (armée, police), la santé et l'éducation des citoyens.

  • La deuxième fonction de la politique fiscale vise à corriger les inégalités de revenus entre les classes sociales. L'impôt a donc une mission de justice sociale, en transférant les revenus entre les classes sociales.

  • La troisième fonction est l'utilisation de la politique fiscale et budgétaire à des fins de relance économique. Elle est très largement privilégiée dans des pays comme les États-Unis, qui procèdent à des politiques massives de relance pour augmenter la croissance et diminuer le chômage.